Le Label SMAC

La création des lieux de musiques actuelles date des années 70 et 80. Ces premiers lieux ont été portés par des projets militants visant la découverte d’esthétiques et de démarches artistiques et culturelles peu ou pas diffusés sur scène. Progressivement, ils ont été soutenus par les collectivités territoriales.

Avec le programme « café musiques » et l’attribution de moyens en équipement, l’État s’est aussi engagé progressivement pour soutenir le fonctionnement des lieux aux côtés des collectivités territoriales et a mis en oeuvre un dispositif, encadré par la circulaire du 18 août 1998, instituant le label de scènes de musiques actuelles (SMAC).

L’évolution de ce réseau de scènes, liée au développement des politiques publiques en faveur des musiques actuelles et à la structuration économique du secteur, s’est appuyée sur une étroite concertation entre les collectivités publiques et les organisations professionnelles. Face aux profondes évolutions et mutations de la vie artistique, culturelle et économique, l’État réaffirme la nécessité de l’intervention de la puissance publique en faveur de la diversité artistique et culturelle dans le secteur des musiques actuelles, ainsi que du soutien à l’émergence et au renouvellement des formes dans le respect de l’équité territoriale. Cela implique le développement de projets territoriaux artistiques et culturels de création et de diffusion, d’accompagnement et de soutien de la pratique en amateur.

Aujourd’hui, plusieurs types de lieux, par l’histoire des projets artistiques et culturels, la taille, l’implantation territoriale, la nature de l’équipement et la mise en oeuvre des thématiques, partagent les mêmes missions et les mêmes objectifs généraux.

Une scène de musiques actuelles est dirigée par une équipe professionnelle. Elle répond à un projet artistique et culturel adapté à la diffusion des musiques électro-amplifiées et conçu pour l’accueil d’activités professionnelles et de pratiques en amateur à destination du public. Le projet artistique et culturel d’une SMAC s’inscrit dans une forte implication territoriale, en complémentarité avec les partenaires territoriaux intervenant dans les mêmes secteurs (production, diffusion, formation, répétition, accompagnement des activités artistiques professionnelles, accompagnement des pratiques en amateur).

 

LES MISSIONS, LES CHARGES :
1) Diffusion / création / production
2) Accompagnement des projets, des pratiques artistiques, de la répétition, et soutien à la structuration professionnelle
3) Relations avec les territoires et les populations
4) Partenariats

Réalisation : Agence Multimedia Otidea